Centre Technique Industriel de la Plasturgie et des Composites

MENU
Économie circulaire : Lever le voile sur le réemploi

Économie circulaire : Lever le voile sur le réemploi

Emballage, Réglementation

Publié le : 20/06/2024 par Célian RIAUTE

IPC, le Centre Technique Industriel de la Plasturgie et des Composites, vous introduit la notion de réemploi dans l'économie circulaire à travers cet article.

IPC, le Centre Industriel de la Plasturgie et des Composites, vous introduisent la notion de réemploi dans l’économie circulaire.

La notion de réemploi va prendre une ampleur significative dans les prochaines années, encouragé par l’adoption de mesures en faveur de l’économie circulaire. Cet article vise à faire découvrir le réemploi et expliquer, pas à pas, ce modèle en répondant aux interrogations courantes.

Qu’est-ce que le réemploi ?

Tout d’abord, il est important de caractériser cette notion en rappelant factuellement ce qu’est le réemploi. Le réemploi d’un emballage se traduit par la réutilisation de ce dernier, dans les mêmes conditions pour lesquels il a été conçu. Par exemple, pour être réemployable, un pot de yaourt commercialisé par un industriel doit être apte à supporter un certain nombre de transports, de reconditionnements, de scellages, d’utilisations, de manipulations, et autres procédés sans pour autant dégrader la qualité de son contenu.

Quelles sont les différences entre le réemploi et la réutilisation ?

La réutilisation d’un produit n’est pas systématiquement associé à un cas de réemploi, et il est primordiale de connaître les différences entre réemploi et réutilisation pour appréhender ce sujet d’économie circulaire. En effet, un consommateur réutilisant un emballage vide pour conditionner une préparation fait maison, ou pour tout autre usage ne sera pas considérer comme du réemploi, mais comme une réutilisation. 

Quel est le cadre réglementaire du réemploi ?

A ce jour, il n’existe pas de réglementation globale encadrant l’ensemble des aspects liés au réemploi des emballages.  En France, il faut se reporter à différents textes pour trouver des réponses. Le réemploi et les objectifs associés à ce modèle sont évoqués dans :

  • Loi Egalim (Equilibre des relations commerciales dans le secteur agricole et alimentaire, 2018)
  • Loi AGEC  (Anti-gaspillage pour une économie circulaire, 2020)
  • La loi Climat et Résilience (2021)
  • Le règlement Européen PPWR (Packaging & Packaging Waste Regulation)

Quels sont les objectifs définis par l’AGEC ?

La loi AGEC (Anti-Gaspillage pour une Economie Circulaire) en vigueur depuis 2020, considère le réemploi comme un procédé indispensable pour parvenir à sortir du plastique jetable. Le réemploi fait partie des objectifs 3R mis en place par cette mesure : Réduction, Réemploi et Recyclage des matières plastiques.

L’objectif de l’AGEC est d’arriver à une réduction de 20% des emballages plastiques à usage unique d’ici 2025, et d’obtenir au moins la moitié de ces résultats grâce au réemploi et à la réutilisation.

Dans quel secteur d’activité, le réemploi est-il appliqué ou applicable ?

Aujourd’hui, le réemploi des emballages trouve ses principales applications dans le secteur de l’agroalimentaire. Pour donner des exemples concrets, nous pouvons parler du domaine des boissons. En France, nous réemployons couramment les bouteilles en verre tandis qu’en Allemagne, les bouteilles en plastique PET sont également réemployées.

La restauration collective utilise des bacs en inox, alors que la restauration commerciale sur place emploie divers matériaux, y compris le plastique. Pour la restauration à emporter, les contenants en verre ou en plastique sont majoritaires. Dans l’industrie et pour les produits ultra-frais tels que le poisson et la viande, des caisses de transport en plastique et des palettes en bois sont fréquemment réemployées. Enfin, le secteur cosmétique privilégie les contenants en verre pour leurs produits et la réutilisation de ces derniers est envisagée.

À l’avenir, le réemploi pourrait s’étendre à d’autres secteurs, offrant ainsi de nouvelles perspectives d’application en faveur de l’économie circulaire.

Institut CarnotRéseau CTIISO 9001 SGS